« The difficulty is not to understand new ideas, but to escape old ideas » John Meynard Keynes
Connexionseparateur

L’économie camerounaise

Cet ouvrage, produit d'une dizaine d'années d'enseignement et de recherche dans les Universités camerounaises sur l'économie du Cameroun, fait un inventaire des énormes richesses économiques du pays qu'il est convenu d'appeler l'Afrique en miniature, et indique les conditions de son développement économique.

Il montre que si la politique de planification que le pays a été contraint d'abandonner à la suite de la crise de 1986-1987 n'a pas toujours atteint les résultats escomptés, la politique d'ajustement structurel qui l'a remplacée n'a pas permis au pays de retrouver les taux de croissance d'avant la crise. Cette politique dont le seul mérite semble avoir été de permettre le rétablissement de grands équilibres macro-économiques, a eu d'importants coûts sociaux en termes d'aggravation de la pauvreté. Pour l'auteur, si le Cameroun veut sortir du sous-développement, il doit abandonner la politique d'ajustement structurel pour mettre en œuvre une politique économique plus audacieuse, à la faveur de l'atteinte du point d'achèvement de l'initiative des pays pauvres très endettés. La condition de succès d'une telle politique est que l'Etat respecte scrupuleusement ses engagements et ne prenne que les engagements qu'il peut respecter pour rassurer tous ses partenaires

Premier Docteur en Sciences Economiques de l'Université de Yaoundé (1981), TOUNA MAMA (55 ans) est reçu au Concours d'Agrégation des Facultés des Sciences Economiques et de Gestion en 1991 après avoir soutenu une thèse de Doctorat d'Etat sur le seuil d'endettement supportable à l'Université de Bordeaux 1 en 1985.

Professeur Titulaire des Universités Camerounaises, il est Chef du Département d'Analyse et Politiques Economiques à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l'Université de Yaoundé Il depuis 2000, où il a occupé le poste de Vice-Doyen (1991-1993) puis celui de Doyen (1993-2003) et enfin celui de Secrétaire Général de l'Université (2003-2004), avant d'être nommé Conseiller Spécial du Premier Ministre, Chef du gouvernement du Cameroun le 31 décembre 2003.

Il a publié plusieurs ouvrages, écrit de nombreux articles dans différentes revues scientifiques et enseigné dans toutes les Universités d'Etat du Cameroun et dans plusieurs Universités africaines et françaises. Il est membre de l'Académie des Sciences du Cameroun

Editions : 
Afrédit
Edité à : 
Yaoundé
Année de parution : 
2008